Construction du Stade Saint-Lô

9 novembre 1971

Après avoir été longtemps placée au second plan par la culture occidentale, la dimension physique de l’individu a retrouvé une place de choix. Une attitude plus hédoniste, plaçant l’accent sur le plaisir, a fait son apparition. Parmi les nouvelles activités, celles qui sont axées sur l’apparence, les sensations physiques et la maîtrise corporelle, connaissent un essor remarquable.

Nous sommes en 1971 quand les architectes Marlière dressent un avant-projet d’une “plaine de sports et de jeux” en remplacement de la plaine détruite par les bombardements en 1940. La Ville de Saint-Ghislain compte à l’époque une population d’à peine 5000 habitants et une population scolaire du même nombre. Vu l’absence d’équipements sportifs dans la Commune et en prévision de l’accroissement de la population, la réalisation d’infrastructures devenait donc indispensable et urgente.

Sur une superficie de plus de 5 hectares, divers équipements étudiés de manière à pouvoir accueillir tous les groupements sportifs ou de jeunes, les enfants des écoles ou encore les camps de vacances, furent construits: terrain de football, une piste d’athlétisme, 3 courts de tennis, une aire de jeux polyvalente, une aire pour la pétanque et un coin pour les petits (bac à sable et jeux divers).

Encore aujourd’hui, le Stade Saint-Lô reste un incontournable pour le plus grand plaisir de la population Saint-Ghislainoise.