On n’avait jamais sauté aussi haut à Saint-Ghislain

1983

Athlétisme: Avant Vladimir Poliakov, on n’avait jamais sauté aussi haut à Saint-Ghislain

C’est au Stade Saint-Lô à St-Ghislain que vient de se dérouler la réunion en nocturne à laquelle le soviétique Vladimir Poliakov était annoncé.
En fait, Poliakov et la délégation soviétique étaient déjà sur place dans le courant de l’après-midi, mais pour faire une démonstration de technique aux jeunes (et moins jeunes) qui le désiraient. Ils ne furent pas nombreux à être présents au stade st-ghislainois, ce qui étonna un peu. Par contre, le soir, le public était nombreux pour assister à la tentative de Poliakov de passer la barre à 5,65 m.
C’est avec facilité qu’il franchit à 5,38 m, faisant placer tout de suite la hauteur à 5,65 m. A sa troisième tentative, il échoua d’un rien. Mais il faut dire qu’il était tard (21h.) et l’éclairage insuffisant pour le saut à la perche. En outre, le spot était dirigé face au sautoir, ce qui fit dire à Poliakov: “C’est dommage, mais je ne pouvais pas faire mieux, car face à la lampe d’éclairage je ne voyais pratiquement pas la barre en arrivant”.
Par contre, Poliakov ne tarissait pas d’éloges sur la qualité de la piste st-ghislainoise en s’entretenant d’une part avec Victor Cornez, bourgmestre de St-Ghislain et d’autre part, avec nous, par le truchement d’un interprête, le soir, après ses essais infructueux à 5,65 m.
” La piste de St-Ghislain est d’un excellent état non seulement pour des performances nationales mais internationales. Je suis sûr que l’on pourrait y battre un record du monde ici comme ailleurs”.